2008

Bien comprendre les formats vidéo

2.35, 16/9... comment s'y retrouver?

Juin 2013

Voici un exemple de ce que l'on peut lire sur une jaquette de DVD ou de Bluray : image 16/9 compatible 4/3, format du film respecté 2.35. Que veut dire ce charabia? Si vous le savez, cet article n'est pas pour vous mais vous pouvez quand même vous amusez avec le simulateur en bas de page.

En revanche, cet article est fait pour tous ceux qui se mélangent un peu les pinceaux.

Tout d'abord, il faut mettre les choses à plat. Le film que l'on peut voir sur notre écran préféré passe par différents supports matériels :

1- la source qui peut être un disque dur, un DVD ou un Bluray (nous ne parlerons pas des cassettes VHS ici), mais également la télévision.
2- le diffuseur, qui peut être un téléviseur cathodique, un écran plat ou un vidéoprojecteur
3- l'écran de projection pour ceux qui utilisent un vidéoprojecteur.

Chacun des supports, ainsi que le film lui-même, possède un format qui lui est propre.
Le format du film est choisi par le réalisateur, il est indiqué sous forme de nombre à virgule qui représente le rapport entre la largeur et la hauteur du film. C'est ainsi que nous avons des films en 1.66, 1.78, 1.85, 2.30, 2.35, 2.40, 2.55, etc. Certains réalisateurs choisissent même plusieurs formats pour le film. « The Dark Knight » par exemple passe régulièrement du 1.78 au 2.35 selon les scènes.
La source est encodée selon un format « standard » qui peut varier selon les époques. Il est indiqué sous forme de fraction qui représente également le rapport entre la largeur et la hauteur, (mais là, contrairement à précédemment, la division n'est pas effectuée). De nos jours, le format standard pour le homecinema est le 16/9 (si on fait le calcul, ça fait 1.78, ça ne vous rappelle rien?!?). La très grande majorité des DVD ou Bluray que l'on trouve sur le marché sont encodés dans ce format. Mais il y a quelques années, certains DVD étaient encodés en 4/3 (1.33), et de nos jours certains programmes télévisés sont encore diffusés dans ce format. Peut-être que dans un avenir plus ou moins proche, nous aurons des sources encodées en 21/9 (2.33).
Les diffuseurs ont également un format « standard » qui de nos jours est 16/9. Mais les anciens téléviseurs étaient en 4/3. Certains fabricants d'écran plat ont commencé à mettre sur le marché des écrans 21/9, mais ils sont encore très rares. D'autre part, si vous regardez un film sur votre écran informatique, ou avec un projecteur multimédia principalement prévu pour l'informatique, il y a de fortes chances pour que son format soit de 16/10 (1.6).
L'écran de projection peut adopter de multiples formats : 1/1, 4/3, 16/10, 16/9 ou 21/9. A vous de choisir ce qui correspond le mieux à votre utilisation mais pour le homecinema, il est d'usage d'utiliser le 16/9 ou le 21/9.

formats vidéo
Alors avec tous ces formats comment ça ce passe concrètement?

Imaginons que le film est en 2.35 et la source ainsi que le diffuseur en 16/9. Dans ce cas, il y aura des bandes noires en haut et en bas de l'image qui seront encodées avec le film sur la source. Le diffuseur recevra une image 16/9 qu'il affichera telle quelle puisqu'elle correspond à son propre format (qu'on appelle aussi format natif). A l'écran, vous visionnerez un film en 2.35 et deux bandes noires en haut et en bas. Si vous utilisez un projecteur, vous pouvez alors projeter le film sur un écran 21/9 et en jouant sur le zoom, faire « sortir » les bandes noires de l'écran. Ainsi, vous ne verrez plus les bandes noires.

Il existe des fonctions zoom sur les diffuseurs qui permettent de supprimer les bandes noires et d'afficher l'image en plein écran. Mais ce n'est pas très recommandé sauf si le format du film correspond à celui du diffuseur. En effet, selon le zoom que vous choisissez, soit le film est tronqué (à gauche et à droite selon l'exemple ci-dessus), soit il est déformé (étirement vers le haut et le bas dans notre exemple) pour le "tranformer" en un format qui correspond à celui du diffuseur. Cette dernière solution est toutefois utilisée de façon automatique par certains écrans plat 16/9 lorsque le film est en 1.85. Ce format étant proche du 16/9, la déformation est imperceptible et ça permet de s'affranchir des deux petites bandes noires.
Sachez que certains diffuseurs disposent également d'une fonction zoom automatique (programmables ou non) qui permet, lorsqu'il y a des bandes noires sur tous les côtés, d'agrandir l'image du film (sans la déformer ni la tronquer) en supprimant les deux bandes noires les moins larges (et en réduisant les deux autres par la même occasion).

Allez, pour vous aider à vous representer ce que cela peut donner, nous vous avons concocté un petit simulateur (pour simplifier les choses, il ne prend volontairement pas en compte l'éventuel écran de projection).
Vous remarquerez que si le format du film correspond au format du diffuseur, les trois types zoom donnent logiquement le même résultat.










Film Source Diffuseur 16/9